Marionnettes en valise
Backpack Puppets



       
       

La compagnie Marionnettes en Valise



                       



Les mœurs d’un autre pays et ses mythes nous inspirent. L’Étranger est le Voyageur qui frappe à la Porte cherchant Hospitalité. Il apporte dans sa besace de délicieuses histoires à échanger avec ceux qu’il rencontre. Les habitants sortent à leur tour de leurs placards leurs légendes bien rangées qu’ils déploient délicatement en effaçant leurs plis du revers de la main conteuse. Déjà, sans même s’en rendre compte, ils sont en train d’en écrire une nouvelle à raconter aux prochaines générations.


La marionnette est une habitante de tous et d’aucun pays. Elle puise ses racines des contrées sauvages de l’imaginaire et de l’intuitif. Elle ressemblera à la main de ses créateurs et aura la voix et le pas de ses interprètes. Bien accompagnée, elle parlera toutes les langues du monde et en connaîtra toutes les danses. C’est une amie éminemment appréciée car patiente et attentive avec les enfants. Elle sait écouter autant sur l’oreiller après l’histoire du soir que derrière le castelet à l’école.


Nous croyons que l’art et le voyage devraient servir au partage et à l’éveil à la beauté qui nous entoure. Au lieu de nourrir le schéma production-consommation-gaspillage, nous transformons. Notre esthétique est donc une esthétique de transformation et elle est façonnée par les endroits dans lesquels nous sommes.


Marionnettes en Valise est une jeune compagnie créative proposant des ateliers pédagogiques aux écoles et aux centres communautaires par le médium des marionnettes et de l’Objet. C’est dans cette optique qu’est né leur tout nouveau projet : ‘Au pays des pains dorés (Homeland of all the little toasts)’. La rencontre est aussi au cœur de cette initiative. D’un côté, Annie et Camille, les fondatrices de Marionnettes en Valise, offriront simultanément l’atelier dans les deux hémisphères et connecteront les deux processus. Et surtout, ‘Au pays des pains dorés : Homeland of all the little toasts’ est conçue comme une création collective. La pièce qui résultera de l’atelier sera le fruit d’un effort d’imagination partagé basé sur une vision communautaire.





The company Backpack Puppets








The ways and mythologies of other lands, past and present, inspire us. The Foreigner is the Traveler who knocks on the doors of many homes in the community, looking for hospitality. They bring their pouches of delicious stories to share with whoever they meet. The inhabitants too, remove preciously stored legends from their cabinets. They delicately unfold the stories, erasing their wrinkles with the back of the hand. Without them even realizing it, their encounter is already creating a new tale to be told to the generations to come. 



The Puppet is an inhabitant of all country and of none. It takes its roots in the imaginary and intuition's wild landscapes. It resembles its creators' hands and has the speech of its puppeteer. Properly supported, it will speak all the world's languages and know all its dances. It's a readily appreciated friend because it is patient and attentive with children. You can confide in it whether it's night time or show time. 


We believe that both art and traveling should be for sharing, and for awakening to the beauty that surrounds us. Instead of feeding into the production-consumption-waste scheme, we transform. Therefore, our aesthetic is an aesthetic of transformation, and it is shaped by the places in which we exist.



Backpack Puppets is a young creative company that offers educational workshops to schools and community centers. They incorporate the puppet as the object and the medium of teaching. In relation to this method, 'Au Pays des Pains Dorés: Homeland of All the Little Toasts' is their newest endeavor. Encounter is at the heart of this project. On one hand, Annie and Camille, the founders of Backpack Puppets, are going to simultaneously lead this workshop in the two hemispheres, and they will connect the on-going processes. And above all, 'Au pays des Pains Dorés: Homeland of all the little Toasts' is conceived as a collective creation. The piece that will come out of the workshop will be the fruit of a shared effort of imagination, in accordance with a community-based vision. 



Membres de l’Association des marionnettistes du Canada atlantique (AMCA) et de l’Union Internationale de la Marionette (UNIMA-Canada/UNIMA)



   

Members of Atlantic Canada Puppetry Association (ACPA) and of UNIMA-Canada and UNIMA




                                                              

Les artistes / The Crafters



Annie


Camille






Annie Maheux est une artiste pluridisciplinaire travaillant avec les médiums de la performance, la cuisine, le média vidéo et la marionnette.Elle s'inscrit notamment dans le mouvement néo-Eat Art et travaille sur plusieurs projets pédagogiques de nature multiculturelle.

Suite à une formation en arts plastiques, elle a fait ses études en Scénographie de Théâtre à l'Université Concordia de Montréal.
Puis elle s'est spécialisée dans le volet Cuisine du programme du Cuisine professionnelle Enrichie de l'Institut de Tourisme et d'Hôtellerie du Québec pour alimenter ses performances Eat Art.

En plus de ses nombreuses participation aux festivals Art Contexte, Art Matters et SIPA à Montréal, elle a travaillé sur des performances solo en Allemagne et à travers la province du Québec.

Son travail dans les écoles a commencé à Iqualuit au Nunavut, Canada et se poursuit en Afrique du sud et au Sénégal cet hiver. Son rêve le plus cher est de palier Art, Nourriture et Inclusivité dans ses créations et sa vie en général. /


   


Annie Maheux is an interdisciplinary artist who works with the mediums of performance, food, video and puppetry. She is part of the neo-Eat Art movement and works on a few pedagogical projects with a multicultural aspect. Following her training in visual arts, she finished her studies in Theatre Design in Concordia University, Montreal. She then specialized herself in culinary arts through the Contemporary Professional Cuisine program of Canada’s leading hotel management school so that she could feed her Eat Art performances. In addition to her many participations to the festivals Art Contexte, Art Matters and SIPA in Montreal, she works on solo performances in Germany and throughout the province of Quebec. Her work in school started in Iqualuit, Nunavut, Canada (2015) and will go on in South Africa and Senegal this winter. Her biggest dream is to join Art, Food and Inclusivity in her creations and in her everyday life.

Pour Camille Banville, la marionnette c'est d'abord en famille avec les enfants, esquisser un conte sur le coin d’une table avec les neveux et nièces, et voilà une boîte en carton transformé en castelet magique! Et puis comme outil d’apprentissage pendant une période de tutorat. Sa formation théâtrale à l'université Concordia de Montréal l'a exposé à la diversité des styles de performance et des processus de création, marionnettes y compris. Des marionnettes géantes destinées à l’action politique pacifique (Whalebone, 2015) au théâtre d'ombres et d'objets pour raconter certaines réalités sociales (Dwellings, 2017) en passant par les énormes humanoïdes de la communauté Bread and Puppet et de l’art installation qui allie projections et corps (Allemagne-Canada: Underbelly, 2016). En plus des créations collectives de longue haleine qui ont marqué ses dernières années, elle continue de tourner "Le malade imaginaire" dans les écoles secondaires avec La compagnie de la lettre 5, qui travaille avec le théâtre de masque. Habitée de ses passions, des lieux qui l’ont marquée et de sa mission sociale, elle veut transformer ses aventures en projet collectif à long terme. /


Camille Banville's experience with puppets first started in the family house with the children; write a tale on the corner of the table with the nieces and the nephews, and here's a carton box turned into a magic theatre! Puppetry was also a learning tool used for tutoring young students. During her theatre training at Concordia University, Montréal, she came accross many styles of performance and creation processes, including puppetry: giant puppets conceived for pacific political actions (Whalebone, 2015), shadow puppetry and object theatre to talk about social issues (Dwellings, 2017), the humanoids of Bread&Puppet's community, and installation art, which combines projections and bodies (Germany-Canada: Underbelly, 2016). In addition to the many collective creations which punctuated these last years, she continues touring ''Le malade imaginaire'' in high schools with the company 'La compagnie de la lettre 5', who works with mask theatre. Her passions and her social mission motivate her to transform her adventures in a long-term collective project.




         
copyright © Les marionnettes en valise, 2017